Offrez une vache

Aide au Liban et en Syrie

Notre aide arrive à bon port !

Notre partenaire de projet, le pasteur Andrzej Gontarek de Lublin en Pologne, nous informe de la situation actuelle de l'aide aux réfugiés d'Ukraine et de l'utilisation des fonds d'aide.
Impuissant face à la guerre ? Débrouillardise en cas de besoin

De Matthieu 25:35-36;40: Car j'avais faim et vous m'avez donné à manger, j'avais soif et vous m'avez donné à boire, j'étais errant et vous m'avez recueilli, j'étais nu et vous m'avez habillé, j'étais malade et vous m'avez visité... Je vous assure que tout ce que vous avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.

Suite à l'agression russe en Ukraine, de nombreux membres du clergé et des fidèles de notre Église ont été très actifs pour aider nos sœurs et frères - enfants, mères et personnes âgées. Nous sommes reconnaissants à nos Sœurs et Frères d'avoir accouru à notre secours, tant sur le plan de la prière que sur le plan matériel, ce dont nous les remercions chaleureusement. Les réfugiés auront besoin de cette aide pendant longtemps encore. Merci beaucoup pour votre soutien, il est très important car il intervient au premier moment de l'arrivée des réfugiés d'Ukraine.

En raison de la guerre, de nombreuses personnes arrivent encore en Pologne sans aucun bien personnel. Et ce qui est encourageant, c'est qu'ils trouvent ici un logement, de la nourriture, des produits de nettoyage de base, des sous-vêtements et des vêtements. Le 12 mai 2022, plus de 3,3 millions d'Ukrainiens avaient franchi la frontière avec la Pologne. Selon diverses données, environ un million d'entre eux sont partis, mais plus de deux millions vivent parmi nous - beaucoup depuis le jour où la guerre a éclaté. Le tournant de février et mars a été la période la plus difficile - ce fut un choc pour nous aussi - de voir des foules d'enfants, de mères et de personnes âgées à notre frontière, dans les gares, dans des trains remplis à 100%.

L'Eglise catholique polonaise de la République de Pologne assure le suivi pastoral de ses fidèles dans les paroisses proches de la frontière avec l'Ukraine - dans les régions de Lublin et de Podkarpacie - notamment : Chełm, Lublin, Bażanówka, Łęki Dukielskie, Sanok. Il convient de noter qu'un grand nombre de nos paroisses, dans la mesure de leurs possibilités, se sont impliquées dans un large éventail d'activités caritatives et de soins pour les réfugiés ukrainiens - à ce jour, il existe des collectes de nourriture, de vêtements, de cosmétiques et de produits d'hygiène. Le clergé, en consultation avec les autorités gouvernementales locales, s'efforce de répondre aux besoins de nos hôtes sur une base permanente. Une telle coopération entre nos paroisses et les autorités locales a lieu, par exemple, à Bażanówka ou à Łęki Dukielskie, où un abri sûr a été fourni à plusieurs dizaines de personnes en provenance d'Ukraine. S'il faut simplement acheter quelque chose, ils ne sont pas laissés seuls face à de tels dilemmes. Aujourd'hui, personne ne s'étonne que le bâtiment du presbytère soit devenu un foyer pour la famille non seulement du curé et de sa famille qui y servent, mais aussi des Ukrainiens qui ont été chassés de leurs foyers en Ukraine par la guerre orthodoxe fratricide.

Parmi les Ukrainiens qui vivent parmi nous, un très grand nombre sont des enfants et des jeunes. Lorsque nous rencontrons des membres du clergé qui travaillent comme catéchistes dans les écoles, nous abordons également la question de la prise en charge des étudiants ukrainiens. Beaucoup participent à l'apprentissage à distance, en se connectant via Zoom avec leurs professeurs des écoles d'Ukraine. Les deux dernières années nous ont permis à tous d'apprendre non seulement à travailler mais aussi à étudier à distance - une grande chance dans la réalité des temps de guerre. Mais ici, un autre problème se pose souvent : comment apprendre à distance en utilisant, au mieux, des téléphones portables ? C'est grâce à votre aide, entre autres, que la paroisse de Lublin a pu acheter 15 ordinateurs portables et les offrir aux enfants et aux jeunes de Krzczonów, Lublin, Chełm et Kotłów.

Parmi le clergé de l'Église catholique polonaise, on ne peut omettre le père Tadeusz Budacz de la paroisse catholique polonaise de Sainte-Barbe à Małobłądz, qui s'est beaucoup impliqué dans l'aide à l'Ukraine depuis le début de la guerre. Avec les habitants du district d'Olkusz, dans le cadre des activités de la Fondation Strong, il organise le transport des biens les plus nécessaires. Grâce à l'organisation, de nouveaux appartements ont également été construits pour les Ukrainiens résidant dans le quartier. Les informations sur la collection et le voyage ont suscité un grand intérêt parmi les habitants du comté d'Olkusz. Ainsi, quatre camionnettes remplies des articles les plus nécessaires ont été transportées à Medyka. De cette façon, les actions régulières appelées par les participants "convois forts" ont commencé. Les actions ultérieures ont dépassé la frontière polono-ukrainienne. Strong Convoys a livré de nombreuses marchandises à Winnik, Mariupol, Kharkiv et Irpin, entre autres. Dans le cadre de la campagne "Lumière pour l'Ukraine" organisée en coopération avec Jakub et Marlena Madej, plusieurs camions et minibus transportant des bougies et des encarts de bougies se sont rendus en Ukraine. Ils ont été livrés dans des endroits sans électricité et dans des abris où les gens restaient sans lumière, explique le père Tadeusz Budacz.

Une autre action organisée par les participants de Strong Convoys était l'eau pour l'Ukraine. Une fois de plus, des camions et des camionnettes chargés d'eau minérale se sont rendus à la frontière orientale de la Pologne. Des vacances de Pâques ont également été organisées pour les Ukrainiens, avec la livraison de nourriture. De nombreuses personnes sont impliquées dans l'aide. Les volontaires du district d'Olkusz travaillent jusqu'à tard dans la nuit, emballant les cadeaux donnés pour la collecte. Les activités de la Strong Foundation ne se limitent pas à la collecte et à la livraison des articles les plus nécessaires. Nous avons reçu deux bâtiments vacants (bâtiments qui pourraient être transformés en appartements) de la part de M. et Mme Zagał et M. Zacłoń, où neuf chambres pourraient être créées. Les travaux et l'ameublement de ces bâtiments ont été financés par des donateurs des États-Unis. Nous avons été aidés par des entreprises dont les employés ont effectué les rénovations gratuitement. Grâce à cela, nous avons pu créer de nouveaux locaux pour les Ukrainiens, rapporte le père Tadeusz Budacz. Outre la création de nouveaux logements, il est important de les aider à obtenir des documents, à trouver du travail, à traduire des documents, à trouver un logement et bien plus encore - afin d'accompagner les réfugiés dans leur adaptation à la nouvelle situation dans laquelle ils se trouvent aujourd'hui. Nous voulons qu'il ne soit pas un lieu étranger pour eux, même s'il est probablement impossible de remplacer la maison familiale.

Les séminaristes de notre séminaire travaillent bénévolement en apportant diverses formes d'aide aux réfugiés - à la gare centrale de Varsovie, entre autres. Il s'agit d'un travail pastoral pratique au sens large du terme - être aux côtés de ceux qui ont besoin d'aide.
Depuis le 24 février, un flot de réfugiés en provenance d'Ukraine se déverse chaque jour en Pologne - cela nécessite de nombreuses mains prêtes à aider, et jusqu'à présent, tous ceux qui ont besoin d'aide l'ont reçue.

Merci beaucoup pour chaque petit geste que vous pouvez faire pour les autres, car nous ne sommes pas impuissants.

Révérend Andrzej Gontarek
Mis a disposition: 18.05.2022      
actualisé par kirchenweb.ch